02 septembre 2005

TP N° 01: Le féminisme est-il "contre" les hommes ?


La réponse est clairement
« Non »,

ou alors,
.. tout tout contre !!


:-)

9 commentaires:

ker2x a dit…

naibeeeeeeeeed \o/

Anonyme a dit…

Bonjour, c'est David Abiker, bonne chance pour votre blog et puisque vous êtes branchée feminisme, c'est un peu le sujet de mon livre à paraître bientot aux éditions Michalon. Ca va s'appeler Le Musée de l'homme (le fabuleux déclin de l'empire masculin)...

Naibed a dit…

Oui oui, c'est bien moi sur la photo, une toute jeune fille de 53 ans.. :-)

Merci à Laurent Laborde, aka ker2x, auteur du Kerwiki alias Vaboofer le Grenier du Nain Ternet de nos jeunes années. Aah ! quand j'y pense, ..mon vieux complice (1)

(1) Heuuu ! ..inutile de me répondre ; "la peau de mes couilles aussi", hein ?

BTW, bravo pour la réalisation de ton blog. Zibous..

Naibed a dit…

By the way, merci aussi à David Abiker pour ses encouragements. J'espère qu'il trouvera ici quelques aspects intéressants sur le féminisme, ce mouvement souvent mal connu (même parfois par ceux et celles qui se disent féministes) et donc souvent le mal aimé de la politique, et de tous ceux et celles que le changement effraie..

markjackson18853603 a dit…

i thought your blog was cool and i think you may like this cool Website. now just Click Here

Naibed a dit…

Hello Mark Jakson. Yes, I've cancelled two other messages of you. They look like spam, aren't they ?

Even if I want to outline the fact that feminism is not incompatible with sexuality nor with seduction, that does not mean that I want to make my blog becoming a point of contact for "Online dating" or something like that..

Notwithstanding the fact that you, stupid boy, you're sending me propositions of .. other women ! :-))

schtroumpf grognon a dit…

Moi j'aime pas ceux qui aiment pas les féministes!

Anonyme a dit…

un certain féminisme sans doute
Pour moi, être féministe, c'est avant tout accepter vivre et reconnaitre ma féminité, oser ma sensualité, oser partager ce que je désire au fond de moi être, donner, recevoir.
http://sillina.vox.com

Naibed a dit…

Je ne comprends pas très bien ce "un certain féminisme".

Je ne défend pas "un" féminisme (ce qui n'a pas de sens, quoi qu'en disent de nombreux mouvements qui se disent « féministes ») mais bien LE féminisme, tel qu'il était (plus ou moins) à ses origines, et tel qu'il n'aurait jamais dû cesser d'être.

Et notamment avant que ce féminisme authentique ne soit complètement dévoyé et instrumentalisé par la gauche (donc: y compris les soi-disant « philosophes » des «lumières » de la petite patrie autoproclamée des droits de l'homme). Qu'on soit bien clair là-dessus : le véritable féminisme n'a rien à voir avec un soi-disant "féminisme de gauche" qui n'a jamais cessé de tout pourrir, et à commencer par la vie des femmes, sous prétexte de leur venir "en aide". La gauche, et particulièrement la gauche gramscienne, multi-culturaliste et empreinte de relativisme culturel a complètement laissé tomber les femmes pour se faire complice de l'obscurantisme musulman.

Ceci dit, je ne veux pas dire que "la droite" soit un havre radieux pour les femmes, bien loin de là ! Mais au moins les ennemis des droits des femmes y agissent plus à découvert, et ne trahissent pas les femmes dans leur dos, après les avoir endormies avec un discours mielleux plein de bonnes paroles hypocrites.

D'ailleurs, comme on a pu le voir par exemple, avec la loi sur l'avortement en France ou en Belgique, notamment, la gauche parle de féminisme, la droite le fait !

Pour le reste, mon féminisme s'inscrit tout-à-fait dans la ligne du vôtre. Moi aussi, j'aime "oser ma sensualité", partager, donner, recevoir, etc. Mais je veux aussi que ça puisse continuer. Que ma fille puisse vivre la même vie, ne risque pas d'être violée, ou que ses droits soient bafoués, et que l'occident ne soit pas étouffé par l'hydre musulmane. D'où mon féminisme de combat.

Quant à la façon de vivre et de reconnaitre sa "féminité", je me méfie assez fort d'un idéal féminin...d'une "féminité" de référence qui ferait foi, et vers laquelle les femmes devraient tendre.

Je pense que c'est à chacune de constuire sa féminité, avec son tempérament, ses qualités féminines et masculines, et peu importe si certaines d'entre nous sont plus masculines que féminines, ou whatever...

Bien à vous