30 juin 2007

ISLAM : Ce que l’Occident doit savoir (6)


PART 6. The House of War.

Partie 6. La Maison de la Guerre.

Robert SPENCER : La chose la plus importante que l'Occident doit savoir sur l'islam aujourd'hui, c'est qu'il a un caractère politique et que ce n'est pas simplement une religion, mais que c'est une religion, ou un système de croyances, qui donne mandat pour faire la guerre aux incroyants afin d'établir un modèle sociétal qui est absolument incompatible
avec la société occidentale.

Les Américains doivent savoir cela, et les Européens de l'Ouest doivent aussi savoir cela. Parce que les musulmans arrivent dans les pays occidentaux avec ces convictions et en ayant bien l'intention d'agir sur base de celles-ci. Ce sont les motivations [que l'on retrouve] derrière les activités terroristes modernes, et ce sont les objectifs de millions de musulmans aux Etats-Unis et dans le monde. Nous devons savoir cela afin de pouvoir nous protéger, mais malheureusement, à cause du "politiquement correct", et à cause de la réticence qu'ont les médias et les gouvernements à affronter les sources du terrorisme islamique, ces éléments restent largement inconnus.

Walid SHOEBAT : Le fondamentalisme islamique est un agent dormant en Amérique.

Un bon exemple un bon exemple typique est l'histoire de Saladin. Saladin est un grand héros en islam. Saladin fut celui qui vainquit les croisés. Il y a un traité qui est censé avoir été passé entre les croisés et Saladin. Et le récit se déroule comme suit : le médiateur arabe va voir Saladin et lui dit: "Le Coran dit que s'ils acceptent la paix alors admets la."

Ce qui signifie si l'ennemi désire la paix faisons la paix. C'est un verset que vous pouvez trouver directement dans le Coran [8.61]. Et Saladin lui fait cette grande réponse : "Tu es un Arabe, et je suis un Kurde. Tu devrais connaître le Coran mieux que moi. N'oublie pas que le Coran dit aussi [47.35]: "N'appelez point à la paix alors que vous avez le dessus"

Vous trouvez les deux versets dans le Coran.

La paix... vous faites la paix lorsque vous êtes la partie la plus faible; c'est pourquoi l'on entend parler du terme "hudna". Hudna c'est un traité de paix, un cessez-le-feu. En Irak, Sadr a demandé la hudna parce qu'il se savait incapable de vaincre les Américains. Vous avez des hudnas un peu partout quand l'ennemi est plus fort que vous.

Mais dès lors que vous gagnez en force …vous ne concédez plus la paix !

C'est pour ça que le fondamentalisme islamiste en Occident présente "l'islam religion de paix" comme façade, parce qu'ils attendent qu'il y ait plus d'immigrants islamiques, que leur nombre ait augmenté que leur pouvoir politique se soit accru, et une fois que ce sera le cas alors attention... Vous verrez le vrai visage du fondamentalisme islamique ici en Amérique.


Extraits d'une vidéo de recrutement pour le jihad

Cette séquence montre quelqu’un en train de piéger un minibus avec quelques roquettes

Terroriste : Nous avons piégé cette voiture pour contrer les Américains, et et nous jurons par Allah tout puissant que notre cible, ce sont ces soldats mécréants et colonisateurs, et que nous ne voulons atteindre aucun civil car le sang d’un musulman est ce que nous considérons comme le plus précieux !

Robert SPENCER : C'est malheureux mais il n'y a pas de négociation [possible] avec les jihadistes. Il n'y a pas d'accord à conclure avec eux. La loi islamique est très claire là-dessus.

Et ici à nouveau, c'est un exemple du fait qu'il faut prendre l'islam au sérieux. La loi islamique ne permet pas les traités. Elle ne permet pas de solutions négociées entre états musulmans et non-musulmans. Tout ce qu'elle autorise c'est une période temporaire d'une durée, allant jusqu'à dix ans, de "hudna" ou ce qui est généralement traduit par "trève", pour permettre aux troupes islamiques de rassembler leurs forces.

Mais ce n'est pas la même chose que la "paix" comme nous l'entendons. Ce n'est pas la même chose que l'absence d'un état de guerre, ce n'est qu'un édit temporaire, dans une guerre dont les jihadistes considèrent qu'elle se poursuit depuis quatorze siècles, et qu'ils sont prêts à combattre quatorze siècles de plus.

Coran 47:4 : Quand donc vous rencontrerez [au combat dans le Jihad pour la cause d'Allah] ceux qui sont Infidèles, frappez au col jusqu'à ce que vous les réduisiez à merci ! [Alors] serrez les liens! [c'est-à-dire faites les prisonniers] (...) Il en est ainsi de par la volonté d'Allah [càd: Il vous ordonne de continuer à mener le jihad contre les Infidèles, jusqu'à ce qu'ils embrassent l'Islam - et soient sauvés du châtiment des feux de l'Enfer - ou jusqu'à ce qu'ils passent sous votre protection].

Si Allah voulait, il se vengerait lui-même contre eux mais [Il vous laisse combattre] pour vous éprouver les uns par les autres. Ceux qui seront tués dans le Chemin d'Allah, Allah ne rendra jamais vaines leurs actions.

Serge TRIFKOVIC : Dans la pensée islamique le monde est divisé en "Maison de l'Islam", là où la politique islamique a été instaurée, où Allah règne en maître, et en "Maison de la Guerre" c'est-à-dire le reste du monde.

Cette dichotomie rappelle d'autres idéologies totalitaires, et particulièrement le communisme.

Le communisme et l'islam cherchent tous deux la Fin de l'Histoire en ce bas-monde ; la Fin de l'Histoire adviendra ou bien lorsque notre planète toute entière sera devenue Dar al-Islam ou bien lorsque la révolution prolétarienne aura amené l'avant-garde de la classe ouvrière au pouvoir dans le monde entier ce qui signifiera la fin des états, la fin de l'argent, et la fin de l'oppression de classe.

Dans les deux cas il est possible de connaître une période de trêve. Il est possible d'obtenir ce que l'on nommerait de nos jours une "coexistence pacifique". Mais cette coexistence pacifique n'est qu'un stratagème tactique, et non une solution permanente.

Sahih Al-Bukhari Vol 4 Book 52, Hadith 196 : L'Envoyé d'Allah a dit "J'ai reçu l'ordre de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils confessent qu'il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah (...)"

Robert SPENCER : Si nous croyons que "si seulement nous changions notre politique envers Israël" et "si seulement nous changions de politique quant à l'Irak", ou si changions notre politique quant à autre chose. « Si seulement nous n'avions pas renversé le régime Mossadegh en Iran en 1953 » et d'autres choses [du genre] que les gens m'ont dites...

Ces idées sont ridicules. Elles sont basées sur une mécompréhension fondamentale des motivations et des objectifs des jihadistes.

Ce n'est pas un conflit qui a vu le jour avec la création de l'état d'Israël. Ni un conflit créé lorsque l'armée américaine a mis les pieds en Irak. Le Jihad planétaire s'est poursuivi sans interruption sans interruption notable depuis le VIIe siècle. Et il n'a jamais été en déclin en termes de force et d'activités qu'à des époques où le monde islamique était trop faible pour le poursuivre.

Bat Ye’or : La question que nous devons maintenant nous poser est: "Voulons-nous préserver nos valeurs judéo-chrétiennes et notre propre civilisation, ou voulons-nous choisissons-nous de nous diriger vers la dhimmitude ?" En Europe, une dhimmitude à grande échelle, qui engloutira l'Europe tout entière. Peut-être pas l'Amérique, mais l'Amérique sera isolée, parce qu'elle aura à traiter d'un point de vue géopolitique avec une Europe dhimmie, islamisée.

Et ce sont là des problèmes qui doivent être pris en compte par les Européens eux-mêmes dans les choix qui engagent leur identité et leur futur - la liberté ou la dhimmitude - et également par les Américains.

Afin de pouvoir se défendre des assauts du Jihad mondial, qui arrive dans le siècle à venir je n'ai aucun doute là-dessus, l'Occident devra se redéfinir et indiquer quel est exactement l'espace culturel et géographique à défendre et au nom de quoi.

Le défendre au nom de l'idéologie tiédasse du multiculturalisme est impossible. Le multiculturalisme et le libéralisme post-moderne ne valent pas que l'on meure pour eux. Ils ne constituent pas un motif pouvait inspirer les gens et les pousser à faire ce que leurs ancêtres ont fait à Poitiers ou devant les remparts de Vienne en 1683.

Ce que le Jihad planétaire a pour lui c'est l'engagement total de millions de gens, prêts à non seulement répandre leur religion, mais aussi à améliorer leur sort aux dépens des Infidèles ;

en premier lieu par l'immigration et par la suite par d'autres moyens si nécessaire.

Walid SHOEBAT : Ce que l'Occident doit comprendre à propos de l'islam, c'est que l'islam a le potentiel nécessaire pour remplacer les dangers dont nous venons tout juste en quelque sorte de nous débarrasser : le nazisme et le communisme. Comme pour le nazisme et comme pour le communisme, pour l'islamisme la fin justifie les moyens. Il n'y a pas de respect des frontières nationales, et toute son idéologie consiste à promouvoir sa façon de penser, et promouvoir sa façon de vivre dans le monde entier.

C'est ce qui est enseigné au Moyen-Orient, et c'est ce qui ressort de toute la jurisprudence à Al-Azhar en Arabie Saoudite et à travers le monde islamique tout entier : L'islam conquerra et continuera de conquérir jusqu'à ce qu'il triomphe, jusqu'à ce que tous les gens dans le monde disent "Il n'y a de dieu qu'Allah et Mahomet est Son Prophète".

Sermon du vendredi mosquée Abd al-Qader al-Kilani - Bagdad (Irak)

Imam : Je vous conseille, ô Amérique, Grande-Bretagne et vous dont Allah a dit que Sa colère était contre vous les Juifs ô fils de singes et de porcs, il n'y a pas de conflit sur la surface de la Terre que vous n'ayez allumé. A chaque fois qu'ils amorcent le feu d'un conflit Allah l'éteint.

Puisse Allah éteindre vos lumières et vos feux. Mais nous nous sommes les hommes qu'Allah a choisi et a voulu et il nous a rendu forts pour pouvoir cueillir vos têtes mûres pour la récolte qui se sont levées et ont agi avec tyrannie et arrogance. Nous serons ceux qui les cueillerons si Allah le veut.

Serge TRIFKOVIC : Il faut faire face à la particularité de l'islam, et il faut y faire face franchement et publiquement. A la différence des autres - et je dis ceci en sachant très bien à nouveau que cela heurtera certaines oreilles occidentales - à la différence des hindous, à la différence des confucéens, à la différence des animistes d'Afrique sub-saharienne, les musulmans ont une tendance inhérente à l'expansionnisme et à [vouloir] convertir le reste du monde non seulement à leur religion mais à leurs conceptions et à leur système moral et légal.

Ils ne déclareront pas cela ouvertement tant qu'ils sont une minorité d'immigrants, mais nous avons vu ceci à de nombreuses reprises déjà dans l'Histoire : une fois qu'ils atteindront le nombre nécessaire pour imposer leurs volontés, ils le feront.

Suite des vociférations du sermon de la mosquée

Ils sauront... !!

(et je ne veux pas mentionner leurs noms du haut de cette chaire), les Américains et leur président, et les Britanniques et leurs alliés, et les Sionistes, les enfants gâtés de cette entité
Allahou Akbar ! Si Allah le permet, Ô nation de Mahomet, même le rocher dira "Ô Musulman, un Juif se cache derrière moi viens et coupe-lui la tête. Et nous lui couperons la tête. Par Allah nous la couperons!
Ô Juifs, Allahou Akbar! Allahou Akbar! Allahou Akbar !
Jihad dans le Chemin d'Allah! Jihad dans le Chemin d'Allah! Jihad dans le Chemin d'Allah!
Victoire à Allah! Allahou Akbar! Les Croyants [Musulmans] vont triompher!
Allahou Akbar! Allahou Akbar! Les Croyants [Musulmans] vont triompher!

Serge TRIFKOVIC : Les miracles existent. Je ne sais pas si ce sera une autre attaque terroriste, peut-être plus meurtrière encore, qui servira de catalyseur ou si ce sera une confrontation géopolitique au Moyen-Orient même, peut-être une crise qui verrait Israël sérieusement en danger, mais j'espère qu'une secousse ramènera dans l'esprit et le coeur des Occidentaux la conscience du besoin qu'il y a de se lever et de répondre présent.


[◄ PRECEDENT] - - - - - - [RETOUR AU RÉSUMÉ] - - - - - - [SUITE ►]

2 commentaires:

Kim Jong Ilien a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
rachid benbella a dit…

Les pays musulman sont toujours aujourd'hui incapable d'avoir une recherche et une industrie autochtone, tant que ça sera le cas l'occident peut dormir tranquille les attentats terroristes n'ont jamais pu prendre le pouvoir sans une grande contestation politique associée ce qui est loin d'etre la situation actuelle. En exemple au début du 20ème siècle la vague d'attentats anarchistes n'a débouché sur rien si ce n'est l'arrestation de leurs membres...