30 juin 2007

ISLAM : Ce que l’Occident doit savoir

ISLAM : What the West Needs to Know

An examination of Islam, violence, and the fate of the non-Muslim world.
Un examen de l'Islam, de sa violence, et du destin du monde non-musulman.

Main Idea
Virtually every major Western leader has over the past several years expressed the view that Islam is a peaceful religion and that those who commit violence in its name are fanatics who misinterpret its tenets. This claim, while widely circulated, rarely attracts serious public examination. Relying primarily on Islam’s own sources, this documentary demonstrates that Islam is a violent, expansionary ideology that seeks the destruction or subjugation of other faiths, cultures, and systems of government.

Idée principale.
P
ratiquement chaque responsable occidental de quelque importance a défendu l’opinion, par le passé, que l'Islam était une religion paisible et que ceux qui commettent la violence en son nom sont des fanatiques qui interprètent mal ses principes. Cette assertion, bien que largement diffusée, a rarement fait l’objet d’un examen sérieux et public. Fondé principalement sur les propres sources de l'Islam, ce documentaire démontre au contraire que l'Islam est une idéologie violente et expansionniste qui vise à la destruction ou à l'assujettissement des autres religions, des autres cultures, et des autres systèmes de gouvernement.

Content
The documentary consists of original interviews, citations from Islamic texts, Islamic artwork, computer-animated maps, footage of Western leaders, and Islamic television broadcasts. Its tone is sober, methodical, and compelling.

Contenu

le documentaire se compose des interviews originales, des citations de textes islamiques, de reproductions de dessins islamiques, des cartes animées par ordinateur, d’enregistrement d’interventions de responsables occidentaux, et d’émissions de télévision islamique. Sa tonalité est sobre, méthodique, et irréfutable.

Robert Spencer
JihadWatch.org
The Truth About Muhammad

Walid Shoebat
Why I Left Jihad

Bat Ye'or
The Decline of Eastern Christianity Under Islam

Serge Trifkovic
The Sword of the Prophet

Abdullah Al-Araby
The Pen vs. Sword Publications

Vidéo originale (anglais, sans sous-titres):
http://www.whatthewestneedstoknow.com/about_the_project.asp
Traduction française (vidéo complète - durée environ 1heure):
http://video.google.com/googleplayer.swf?docId=-7524727529706125858

NB: Ce même document vidéo, mais scindé, pour la commodité, en 7 parties (une intro + six chapitres) est consultable dans les parties détaillées de ce dossier (ou encore, ici )



Outline of the Documentary

Introduction
We hear from prominent Western leaders that Islam is peaceful and that those who commit violence in its name are heterodox fanatics.

Introduction
Nous entendons des personnalités occidentales de premier plan nous affirmer que l'Islam est paisible et que ceux qui commettent la violence dans son nom sont des fanatiques hétérodoxes.

Part 1: ‘There is no God but Allah and Muhammad is his Prophet’
Our interviewees affirm their belief that Islamic violence is entirely orthodox behavior for Muslims and stems directly from the teachings and example of the Prophet Muhammad and the commands of the Koran. We learn that the example of Muhammad is one of a violent warlord who killed numerous people. The Koran – the verbatim words of Allah – prescribes violence against non-Muslims and Muhammad is the perfect example of the Koran in action.

Partie 1 : « Il n’y a de Dieu qu’Allah et Mahomet est Son Prophète »
Nos interviewés affirment leur conviction que la violence islamique est comportement entièrement orthodoxe pour des musulmans et découlent directement des enseignements et de l’exemple du prophète Muhammad et des injonctions de Coran. Nous apprenons que l'exemple de Muhammad est celui d’un seigneur de guerre extrêmement violent, qui a tué de nombreuses personnes. Le Coran - les mots in extenso d'Allah - prescrit la violence contre les non-musulmans et Muhammad est l'exemple parfait du Coran en action.

Part 2: The Struggle
We learn that jihad, while literally meaning 'struggle', in fact denotes war fought against non-Muslims in order to bring the rule of Islamic law to the world. Violent death in jihad is, according to the Koran, the only assurance of salvation. One of our interviewees tells of his personal involvement in terrorism and his leaving Islam.

Partie 2 : La lutte
Nous apprenons que le jihad, tout en littéralement signifiant la 'lutte', désigne en fait la guerre, le combat contre les non-musulmans, afin d'imposer la règle de la loi islamique au monde.
La mort violente dans le jihad est, selon Coran, la seule assurance du salut. Un de nos interviewés raconte sa participation personnelle dans le terrorisme et comment il a été amené à abandonner l’Islam.

Part 3: Expansion
Following the death of Muhammad, his 'rightly-guided' successors carried his wars to three continents, fighting, enslaving, and massacring countless Christians, Jews, Zoroastrians, Hindus, and others. Islam did not spread through evangelism or through its natural appeal, but through aggressive wars of conquest. The Crusades were largely a belated response on the part of Christian Europe to rescue Christians in the
Holy Land suffering under Muslim oppression. The Muslim world today, while no longer the unified empire of the Caliphs, is exceptional for being responsible for the vast majority of conflicts around the world and for almost all of international terrorism.

Partie 3 : L'expansion

Après la mort de Muhammad, ses successeurs, dans le droit fil de son action, ont étendu la guerre à trois continents, combattant et asservissant les chrétiens, les juifs, les zoroastriens, les hindous, tout en perpétrant d’innombrables massacres. L'Islam ne s’est pas développé par l'évangélisation ou par un attrait naturel de la religion, mais par des guerres agressives de conquête. Les croisades étaient en grande partie une réponse tardive de la part de l'Europe chrétienne pour délivrer les chrétiens souffrant en terre sainte de l'oppression musulmane.

Le monde musulman d’aujourd'hui, bien que n’étant plus l'empire unifié des Califes, continue à être exceptionnellement violent, et est responsable de la grande majorité de conflits autour du monde et de presque de tout le terrorisme international.

Part 4: ‘War is Deceit’
A great problem with Western efforts to understand Islam is due to the Islamic principle of 'religious deception', which enjoins Muslims to deceive non-Muslims in order to advance the cause of Islam. Muslim groups today in the West employ deception and omission to give the impression that 'Islam is a religion of peace', an utter fiction.

Partie 4 : la guerre est tromperie
Un sérieux problème entrave les efforts occidentaux de comprendre l'Islam, et il est dû au principe islamique de la ‘tromperie religieuse’, (al Taqqiya). Ce principe encourage les musulmans à tromper des non-musulmans pour faire avancer la cause de l'Islam. Les groupes musulmans aujourd'hui en occident utilisent la dissimulation et l'omission pour donner l'impression que l' Islam est une ‘religion de paix ‘, ce qui est une fiction totale.

Part 5: More than a Religion
The most important characteristic of Islam not understood by the West is that it is more a system of government than a personal religion. Throughout its history, Islam has never recognized a distinction between the religious and the secular/political. Islamic law governs every aspect of religious, political, and personal action, which amounts to a form of totalitarianism that is divinely enjoined to dominate the world, analogous in many ways to Communism.

Partie 5 : Bien plus qu'une religion
La caractéristique la plus importante de l'Islam, une caractéristique mal comprise de l'occident, est que l’islam est bien plus un système de gouvernement qu'une simple religion personnelle.
Dans toute son histoire, l'Islam n'a jamais fait de distinction entre la sphère religieuse et la sphère laïque et politique. La loi islamique régit chaque aspect de l'action religieuse, de l'action politique, et de l'action personnelle, ce qui en fait une forme de totalitarisme d’ordre divin encouragé à dominer le monde ; et qui présente, de bien des manières, des analogies avec le communisme.

Part 6: The House of War
Islamic theology divides the world into two spheres locked in perpetual combat, dar al-Islam (House of Islam - where Islamic law predominates), and dar al-harb (House of War - the rest of the world). It is incumbent on dar al-Islam to fight and conquer dar al-harb and permanently assimilate it. Muslims in Western nations are called to subvert the secular regimes in which they now live in accordance with Allah's command. Due to political correctness and general government and media irresponsibility, the danger posed by observant Muslims in the West remains largely unappreciated.

Partie 6 : La Maison de la Guerre
La théologie islamique divise le monde en deux sphères bien closes, et en combat perpétuel. Le Dar Al-Islam (la Maison de l'Islam) - où la loi islamique prédomine, et le dar Al-harb (la Maison de la guerre) - le reste du monde. Il incombe au Dar Al-Islam de combattre et de conquérir le Dar Al-harb, et de l'assimiler de manière permanente. Les musulmans vivant dans les nations occidentales sont appellé à renverser les régimes séculaires dans lesquels ils vivent actuellement, selon l’ordre d'Allah.

Pour des raisons de « politiquement correct » et pour des raisons d'irresponsabilité de nos gouvernements et de nos médias, le danger posé par les musulmans pratiquant en occident reste, en grande partie, oblitéré.



4 commentaires:

Pascal a dit…

J'ai pas vu la vidéo (j'ai pas l'ADSL), mais j'ai parcouru tout le dossier : c'est la première fois que le problème de l'islam est présenté aussi clairement, à ma connaissance, au grand public. Si tout cela est vrai, et cela en a malheureusement tout l'air, vu la qualité et le sérieux de l'argumentation, c'est tout bonnement effarant !

Je comprends mieux à présent comment fonctionne exactement l’Islam, et je mesure maintenant à quel point c’est un piège diabolique, qui enferme les musulmans dans le silence complice, leur impose le mensonge, et les amène à soutenir implicitement, voire explicitement les terroristes ! On comprend mieux pourquoi, alors qu'on les entend s'indigner en grand nombre, dès qu'on ose critiquer leur religion, comme dans l'affaire des caricatures, l'intervention du pape, ou celle de Charlie-Hebdo, par exemple, ils se taisent lorsque leurs coreligionnaires commentent des attentats sanglants, ou des génocides comme au Darfour. Tout comme ils se taisent lorsque le président de l’Iran, qui est un fou furieux qui soutient les terroristes, veut se doter de l’arme nucléaire, au risque d’embraser la région.

Et dire qu'on a laisser entrer en masse de tels individus en Occident pendant des décennies sans se poser de questions. Nos hommes politiques, dirigeants, nos médias ne savaient-ils donc rien ? En France, la majorité d'entre eux font encore toujours comme si l'Islam était une religion de Paix. C'est consternant. Comment renverser cet état de chose avant qu'il ne soit trop tard ? Faut-il leur déclarer la guerre ? Avec un risque d’embrasement et de guerre civile en occident même ? Ou se laisser grignoter sans réagir, et se voir anéantis comme Rome le fut par les Barbares ? C'est effrayant de devoir se poser ce genre de questions !

Naibed a dit…

Pascal a dit...
« J'ai pas vu la vidéo (j'ai pas l'ADSL), mais j'ai parcouru tout le dossier »

La vidéo durant près d'une heure, il existe une possibilité de la voir désormais, de façon fractionnée ici,

Ce site, "Le Blog du Cochon Hallal" :) fourmille par ailleurs d'informations très bien faites sur l'islam tel qu'il est, et non tel que se plaisent à se l'imaginer les bobos gaucho-gnangnans qui aiment à adopter des postures morales (par ailleurs souvent calquées sur celles de "indigènes de la république").

Naibed a dit…

Répondons maintenant au seul début de, hum, d' « argument » de marc, au milieu de ses procès d'intention et autres "convictions" bêlantes, assénées et répétées au mépris des faits.

Non, les religions ne forment absolument pas « un tout archaïque. ».
La Bible n'a pas grand chose à voir avec le Coran qui n'a fait que plagier ses textes les plus anciens, et encore, en n'en retenant souvent que les aspects les plus radicaux et les plus violents. Mais la Bible est une compilation de nombreux livres portant sur de nombreux siècles, et les prescriptions des textes plus récents, comme le fameux « tu ne tueras point » du décalogue, et le « aime ton prochain comme toi-même » des évangiles transforment et humanisent les monothéismes juifs et chrétiens, tout en révoquent ces prescriptions de prophètes plus anciens.

Qu’en est t’il du Coran ? C’est exactement l’inverse : les quelques prescriptions plus tolérantes, datant de la Mecque, (quand Mahomet cherchait encore à se faire reconnaître comme "prophète" par les juifs), sont remplacées par une avalanche de prescriptions de plus en plus intolérantes et scélérates les unes que les autres : celles de Médine, quand Mahomet est devenu un chef de guerre puissant, fourbe et cruel. Qui asservit les populations, et passe ceux qui ne rallient pas la nouvelle religion au fil de l’Epée.

Naibed a dit…

L'échange de commentaires risquant d'être long, j'ouvre une rubrique séparée pour ceux-ci, pour ne pas imposer à mes lecteurs un ascenseur démesuré en dessous de l'article.

Je recopie ici les articles de Pascal et Marc, et les prie de continuer ici.

(Mes excuses pour le dérangement)