11 septembre 2007

[ Dhimmitude ]: Brussels, Capital of the EUSSR



DHIMMITUDE:

Have had a good Birthday,
Big Fat Freddy Pig ?
.


--------------------------------------------------------------------------------------------
Capital of the EUSSR
(The Brussels Journal, 11 september 2007)
-------------------------------------------------------------------------------------------
(Traduction intégrale par Naibed)


Je rentre de la démonstration contre l’islamisation à Bruxelles. La police belge a pris a partie manifestants paisibles d’une manière que même la ‘télévision publique belge’ a qualifié d’ " extrêmement violente." Voici quelques images visuelles.

[Voir la vidéo sur le site de The Brussels Journal ]

L'homme à la chevelure grise que nous voyons d'abord maltraité par la police est Luk Van Nieuwenhuysen, vice-président du Parlement flamand. Peu après nous voyons la police maltraiter Frank Vanhecke, un membre du Parlement européen et chef du parti du Vlaams Belang. Nous voyons comment il est menotté et poussé dans la police un fourgon. Après nous voyons également la police "prendre soin" de Filip Dewinter, le chef de groupe de VB au Parlement flamand. Nous voyons comment son bras se fait attraper entre les portes de fermeture de l'autobus. Un MPE italien et un MPE français ont été également arrêtés. Les manifestants ont été maintenus dans les cellules pendant sept heures et ont libéré ce soir.

Un de nos lecteurs qui veut rester anonyme nous a envoyé cette impression personnelle de la démonstration de SIOE : Un jour à Bruxelles, une vue à une cinquantaine de mètres de là.

Vers 10:45, conduisant aux alentours du Luxembourg et du Berlaimont à Bruxelles, il est devenu évident que la démonstration était partie pour devenir « une grande agitation pour pas grand chose » . Difficile de dire s'il y avait 12 ou 15 douzaines de manifestants près des bâtiments du parlement Européen, aux environs de midi, ni combien étaient Place du Luxembourg ou sur le parcours. Mais ce qui était extrêmement clair, c’est que ces deux zones de Bruxelles étaient véritablement « en état de siège ».

Bien que beaucoup de médias belges aient dépeint la démo de SIOE comme une manifestation anti-Islam, j'ai tenu à être présent parce que j'ai commencé à lire Coran il y a environ trois ans. Je défie n'importe qui, y compris tout adversaire raisonnable à cette démonstration de faire honnêtement le même exercice et de ne pas se sentir concerné par l’islamisation de l’Europe. Je me suis donc retrouvé à Bruxelles, parce que je me sentais personnellement concerné, indépendamment de l’impression profonde que m’ait laissé le 11 septembre, ce fameux jour où...

J'ai donc voulu vérifier par moi-même comment les autorités réagiraient. Voir c’est se rendre compte ! Dès que j'ai pris conscience de l’ampleur des forces de police et des moyens déployés par les autorités dans toutes les communes avoisinantes, il était clair que la plupart des personnes qui auraient voulu être présentes, ont simplement décidé de faire demi-tour et de quitter cet enfer.

A vue de nez, les effectifs de police dépassaient de 300% le nombre de manifestants. Un déploiement impressionnant de forces de police dans les environs, agissant de façon aussi discrète que des éléphants roses dans un magasin de porcelaine. Impressionnant aussi, le cordon policier mis en place (en ce compris le métro et les escaliers menant au rond point qui fait face au Berlaimont), les cars de police tous feux clignotants, les chevaux, les chiens, et la brigade anti-émeute qui occupaient le terrain. En ce compris les rues avoisinantes, parcourues en tous sens par des voitures anti-émeute, de façon visible et évidente. Sans compter les effectifs de police en tenue de combat, se tenant prêt à agir.

Pourtant, il n’y avait pas de foule de dizaines de milliers de personnes, pas non plus beaucoup de bannières ou de pancartes, quelques drapeaux ici et là, et la majeure partie du temps, les manifestants étaient masqués par les cameras de presse filmant je ne sais trop quoi. La « foule » ne portait pas de tenues de combat, ni aucun bâton, ni batte de base-ball. Les manifestants ne portaient pas de masques sur le visage, ils n'ont pas éventré de trottoirs, ni brisé de vitres, et aucun brasier n’a été allumé. Les cafés étaient ouverts et vendaient du café et des sandwichs comme à leur habitude. Des manifestant ont probablement exprimé des revendications, mais je ne peux dire en quoi elles consistaient, vu que je n'ai pu entendre aucune d'elles. Ils n’avaient pas de crânes rasés, ne portaient pas de djellabas, ou autres tenues grisâtres, ne vociféraient pas, ne brandissaient pas de poings rageurs vers le ciel, et ne fonçaient pas tête baissée contre les forces de l’ordre non plus....

Et pourtant, hé oui, cette manif avait été interdite. Et pourtant, hé oui, il y a probablement des lois contre les manifestations illégale. Et pourtant, hé oui, tous ceux du milieu savaient probablement quoi faire, face à des débordements.

Cependant... Sans raison ni motif, la police a cru devoir faire le forcing contre certains manifestants apparemment bien choisis, isolant ceux-ci et les jetant violemment à terre, alors que, d’aucune façon, ceux-ci ne paraissaient « agressif » vu de mon poste d’observation situé pas loin de là. Et tous ceux qui ont été traité avec brutalité, qui ont subi la colère et la frustation d’une « police » hyper-adrénalinée qui cherchait visiblement à en découdre, et bien qu'ils se soient défendu contre l'assaut, n'avaient pas, en tant que tel, exercé la moindre attaque ni représailles..

Alors que ces personnes n'ont pas opposé de véritable résistance à l’autorité, il serait bien difficile d’expliquer ce qui aurait pu justifier pareilles dérives policières, pourquoi ces personnes ont été brutalement jetées à terre, alors qu’elles voulaient simplement empêcher que leurs costumes trois pièces ne soient déchirés. Ni pourquoi ces personnes, quand elles ont exprimé leur désaccord avec la manière sont elles ont été traitées, ont été menottées... Quelques protestataires ont même involontairement fait connaissance avec des matraques qui se trouvaient justement être «dans le chemin».

Il n’y avait nul besoin d’en venir à ça. Il n'y avait tout simplement aucun mouvement d’agitation justifiant cette réaction policière inutile, démesurée et complètement hors de propos. Si les forces de police n'avaient pas agi comme elles l’ont fait... rien ne se serait passé.

Alors qu’ici, cette police « aux ordres » est perdante... et Bruxelles a perdu la face.

Si on admet que quelqu’un puisse être traité comme l’ont été ces hommes politiques aujourd'hui alors qu’ils protestaient paisiblement contre une interdiction de manifester, alors il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond. Quelque chose indéniablement de mauvais qui pervertit notre démocratie.

Par exemple, les Etats-Unis représentent une démocratie constitutionnelle, une véritable démocratie attachée au droit des individus, dont celui de manifester paisiblement pour faire connaître leurs griefs en matière sociale ou politique. Et qui garantit spécifiquement la liberté de se rassembler et d’exprimer des revendications. A Bruxelles, dans cette capitale de la « Nouvelle Europe » il est maintenant très clair que de tels droits sont refusés.

Etant sur le côté, j’écoutais les commentaires de spectateurs français et anglais, et notamment une conversation entre une jeune femme bronzée et plutôt bouclée et ses amis. Du personnel étranger, probablement des eurocrates : "je ne pourrais pas être d'accord sur ce qu'ils font et disent, mais ce n'est pas une façon de traiter ces personnes, c’est une véritable honte".

Voilà qui résume bien cette journée à Bruxelles... un jour mémorable.

La manifestation en tant que telle était juste un petit caillou dans l’étang, mais elle fut on ne peut plus significative, à voir la façon dont des spectateurs neutres ont réagi face à cette démonstration de force ... devenant moins neutres et un peu plus concerné... au minimum.

UPDATE 1 : Un autre apport, celui de Pistache qui donne un autre témoignage, depuis la place de Luxembourg, des manipulations policières (et des médias), ou comment discréditer la manifestation SIOE en tentant de la faire passer pour une manifestation d'extrême-doite !

Extrait :

« à quelque chose comme midi moins cinq, deux trois policiers s’adressent aux quelques skinheads qui sont près de moi, les “francophones du VB” dont je parlais ci-dessus, et leur demandent de rester là où ils sont. Ce qu’ils font. Et ils se retrouvent très vite entourés de plus d’une dizaine de flics, et de plus encore de journalistes leur tombant dessus comme des mouches sur un étron - la télé pourra montrer des crânes rasés en gros plan, c’est bien, on pourra parler de “manifestation noyautée par l’extrême droite” et de “méchants néo-nazis”.

Et voilà comme nos nouvelles entités « flics + médias-autocenseurs » font - ensemble - l' « information » aujourd'hui ! (remarquons au passage le, hum ! « courage » de nos vaillants pandores (à crever de rire !) )

UPDATE 2 : Un autre témoignage à chaud sur les événements, provenant du Brussels Journal , qui montre la veulerie de nos "politichiens" et notamment du bourgmestre-dhimmi de Bruxelles, Freddy Thielemans et de sa « police » :

Extraits
(traduction par mes soins):

La démonstration est en cours, et, contrairement aux rumeurs à l'avance, la police de Bruxelles ne permet pas aux participants de protester sans obstacle. Les gens sont traînés loin par la police et mis dans des autobus. Flyboy m’a ensuite téléphoné et m'a indiqué que la police anti-émeute a été déployée, et que des chiens et le canon de l'eau sont utilisés contre les manifestants. Il n'y a eu aucune violence excepté par la police. Je pourrais entendre les manifestants chanter et les chiens aboyant dans le fond. Paul Belien du Brussels Journal était la prochaine personne à me parler. Il dit qu'il y a peut-être 500 démonstrateurs dans la place de Schuman, et que beaucoup de ceux sont arrêtés et emportés. Il a vu des drapeaux danois, suédois, britanniques, américains, et canadiens.

Tous ces gens venaient de loin pour manifester pour notre bien le plus cher, la liberté de penser, menacée par l'islamisation de l'Europe et n'avaient pour la plupart, rien à voir avec l'extrême-droite (par ailleurs toujours bien moins d'extrême-droite que l'islamisme). Par contre, Rond Point Schumann, ils ont laissé une poignée de Vlaams Belang parader, et s'approprier ce qui restait de la manifestation !!

Voilà comment nos dhimmis politichiens et leurs cabots de flics sabotent systématiquement la liberté de penser, et discréditent la résistance à l'islamisation, en favorisant sciemment l'amalgame avec l'extrême-droite !!


.

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci ! en lisant les blogs, je commence à comprendre ce qui c'est VRAIMENT passé, et dont les médias ne parlent pas, ou alors, du bout des lèvres.

Tenez bon !

Anonyme a dit…

Merci Naibed.

spqr a dit…

Un bonsoir en passant.
Que deviens-tu ?

Sitathon a dit…

Actions SITA de sensibilisation à l'islam

1. Le Vif/L'Express

Grâce à vous, l'hebdomadaire belge Le Vif parle de nous !

2. Le Soir.

Grâce à Sita, le Blog du Cochon Hallal une nouvelle fois cité dans la presse belge.

Naibed a dit…

Pour faire simple, "Le VIF/L'express", c’est le magazine attitré des carpettes lécheuses de sourates qui s’aplatissent devant l’islamisme.

Un magazine qui, au fil des années, et à une notable exception (1) s’est "marqué" de plus en plus à gauche, finissant par ressembler à beaucoup d’autres journeaux, peuplés d’idiots utiles et de compagnons de route de l’obscurantisme (comme les décrit très justement – et ce, indépendamment de ses erreurs de jugement à propos de la véritable nature de l'Islam – Caroline Fourest dans son livre « La tentation de l’obscurantisme »

Un magazine où le courage et le devoir d’informer ont fait place à la lâcheté et à la veulerie de la désinformation, l’ irénisme et le lopettisme (comportement de lopettes) face à l'islam et à ses sectateurs devenant une règle de conduite quasi généralisée.

Ainsi, le même magasine qui s’aplatissait comme une carpette à l’époque des caricatures s'indignait ensuite de l’apparition d’un mouvement identitaire de type occidental (2) - immédiatement qualifié d’extrême-droite, bien entendu ! - pour ensuite pleurnicher, en sortant un dossier, au plus fort de la vague de violence musulmane qui accompagnait le discours de Ratisbonne, pour s’inquiéter … de la façon dont ces pauvres musulmans sont perçus par la population autochtone, qui ne comprends pas qu’on puisse légitimement s’indigner, et que l’on tue des bonne sœurs, que l’on brûle des ambassades, etc. parce qu’on se sens touché par les critiques du pape sur la violence inhérente à l’islam !!!

Et c’est le même magazine de lopettes qui vomit ensuite, avec la RTBF, le ‘Service Public’ d’extrême-gauche bien connu, sur une manifestation contre une «prétendue islamisation» , manifestation immédiatement qualifiée d’ « extrémiste », bien entendu ! (3)


(1) exception qui confirme la règle : un article assez lucide sur l'islam à Bruxelles de Marie-Cécile Royen, intitulé : Islam radical : ils prêchent la haine.
Publié sans doute suite à la parution du livre « Bruxelles Eurabia » du journaliste hollandais Arthur Van Amerongen, et de ses dénonciations sans fard de la situation explosive qui règne à Molenbeek.

(2) et uniquement ce mouvement identitaire-là, bien entendu– et surtout sans se poser la moindre question sur les raisons de ce qui n’est – finalement – qu’une réaction souvent saine et salutaire de défense de notre identité occidentale, de notre histoire, etc. face aux mensonges répétés d’une gauche gramscienne, et face aux nombreuses agressions communautaristes de multiples groupes musulmans qui sont, eux, non seulement identiçtaires, mais surtout extrêmement agressifs et méchants, et prétendent imposer en Europe leurs conceptions de tribales, ethnique et sectaires, prônées par les sectateurs de Mahomet.

(3) il faut dire que les forces du désordre (la police renforcée bruxello-liégeoise) ont tout fait pour faire accréditer cette thèse ! Omniprésence grotesque d’une police anti-émeute surnuméraire sur pied de guerre ! Démonstration musclée de ladite «police», qui a arrêté administrativement et avec violence la quasi-totalité des véritables manifestants, pourtant tous pacifiques, venus de l’étranger à l’appel du SIOE et d’autres organisations, pour ne laisser filtrer que les manifestants du …Vlaams Belang, les seuls à parvenir place Berlaimont, avant que leurs leaders ne soient violemment pris à partie par …. les forces du désordre. Forces de police qui avaient manifestement reçu des instructions très précises pour diaboliser la manifestation, et la faire apparaître comme étant une manifestation du Vlaams Belang !

Le même Vif/L’Express rappelait, à l’occasion, que la police peut procéder à une arrestation administrative lorsque cela s'avère indispensable pour le maintien de l'ordre public (en se gardant bien d’expliquer ce qui se passe lorsque c’est cette police elle-même qui est fauteuse de troubles à l’ordre public !). Et le même Vif/L’Express relayait le mensonge de l’agence Belga selon lequel « certaines des personnes interpellées se sont rebellées » (parce qu’elles ne se laissaient pas faire gentiment lorsqu’on les agrippe par les couilles, peut-être ?)

Mais, c’est bien connu, les « z’antifascistes » volontiers pourfendeur d’un fascisme occidental imaginaire regardent toujours - multiculturalisme et relativisme culturel obligent - ostensiblement ailleurs, tandis que ce développe le véritable fascisme, le fascisme islamique !


Avec Le Vif/L’Express, on nage dans le manichéisme gramscien le plus grotesque !

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
M a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Bêtisier a dit…

Et hop ! deux nouveaux commentaires pour le bêtisier

casaoui a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
casaoui pur a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Bêtisier a dit…

Encore deux messages renvoyé au bêtisier (ici, vers le Bêtisier N°2)

(les affaires marchent)

Bivouac-ID a dit…

6 février 2009 : Enrichissement culturel : Le directeur de la police judiciaire fédérale a peur pour Bruxelles

14 mars 2008 : Bruxelles, la capitale Européenne bientôt musulmane (reuters)

23 avril 2008 : L’islamisation de la Belgique [audio]