01 janvier 2008

Mes voeux pour 2008

Pour que le Monde Libre se réveille enfin en 2008, face au péril de l'Islam et de l'horreur de la barbarie musulmane


(attention les yeux ! Tartuffes, "balais-dans l'cul" et autres "politiquement correct" s'abstenir)

Tous mes Voeux de réussite pour les gens courageux et de bonne volonté, et qui ont donc décidé de ne plus se laisser faire, ni céder un pouce de terrain, face à l'abjection musulmane, et à cette secte totalitaire qu'est l'islam.

Mes Meilleurs voeux pour votre santé, celle de votre famille, et de vos amis. N'oubliez pas de prendre du bon temps, de vous occuper de vos proches, et de cueillir le bonheur là où il se présente, à chaque fois que vous en aurez l'occasion.

Naibed,

20 commentaires:

Me a dit…

Best whishes for you also, and keep up the good work !

Colombe de la Paix a dit…

La "Bonne Volonté" ne suffit pas, lorsque c'est la Liberté qui est menacée. Et devient une hypocrisie intolérable lorsqu'elle a pour but de négocier ce qui n'est pas négociable, notre liberté, chèrement acquise au travers des siècles ! Non au retour de l'obscurantisme et de l'archaïsme d'une secte totalitaire.

Paix aux femmes et aux hommes de Bonne Volonté, mais qui sont aussi - et surtout ! - intraitables sur la défence de leurs Libertés.

«Elle», le 2 janvier 2008 a dit…

NB: « Elle » retrouvera son « commentaire » sur le bêtisier des délires musulmans (des deux sexes, ne soyons pas sexistes), ici


(assorti de mes appréciations les plus flatteuses, oeuf corse !)

BlueKing a dit…

...toujours aussi intraitable, hein ? :)

Gros bizous et Meilleurs voeux à toi, ma belle !

Je ne sais pas si nous verrons la fin de la menace islamique de notre vivant (probablement pas), mais il me parait invraisemblable qu'un cinquième de l'humanité, constitué d'adeptes de cette secte de débiles et d'illuminés dangereux qu'est l'islam, puissent impunément menacer les quatre cinquièmes de l'humanité sans qu'il y ait un jour un sérieux retour du boomerang. Même les chinois commencent à en avoir sérieusement marres, de ces guignols !

Mais tu as raison, c'est en Europe (et en Inde) que la situation est la plus préoccupante, face à l'invasion musulmane. Particulièrement en France, en Espagne, au Royaume Uni et en Allemagne. Au Canada et aux États-Unis (où l'immigration est nettement moins importante), les mentalités changent rapidement, malgré les efforts de la gauche et des politiciens de tous bords. Mais la liberté démocratique y reste une réalité, et un vain mot, gonflé d'apparence, comme en France. Et les opinions publiques commencent à s'émouvoir suffisamment pour obliger nos dirigeants (qui sont comme les vôtres : ils craignent «l'islamophopie», tandis que leurs peuples craignent l'islam) à changer de cap (enfin, ...on l'espère !).

Viens donc t'installer là-bas. Tu connais déjà, non ?

Novopress.Info a dit…

A propos de la France :

Nuit de la Saint Sylvestre : « juste » 372 véhicules incendiés selon les chiffres officiels

Et sur ajm:
Nouvel-An à la française: 372 voitures incendiées


NB: le chiffre de 372 avait été arrêté à 6H00 le 1/1. A combien s'élèvera le total ? A près de 700 comme l'année précédente ?

Agoravox a dit…

Sur Agoravox, à propos du Pakistan :

D’où vient la terreur islamiste ?


Le monde musulman va très mal. Le récent assassinat de Bénazir Bhutto en est le plus récent exemple, qui promet de précipiter le Pakistan nucléaire dans un sanglant chaos terroriste. Une fois de plus se pose cette lancinante question: d’où vient la terreur islamiste? Qui a accouché de ce monstre dont les musulmans sont les premières victimes, il ne faut jamais l’oublier, mais qui mène aussi son Jihad barbare à coups d’attentats au cœur de l’Occident haï?

Lire la suite ici

NB: Zafer Senocak
(Zafer Senocak et la société postmusulmane en Turquie).

Zafer Senocak, auteur allemand d'origine turque, analyse le rôle joué par la culture dans la société turco-musulmane, actuellement en plein bouleversement. "En fin de compte, seule une culture de l'individualisme peut ouvrir une brèche dans cette société fermée. Voilà ce qui met la communauté au défi et la transforme. Tôt ou tard, cette transformation trouvera également son expression dans l'art. C'est dans la littérature et le cinéma turcs que la modernisation de la société turque doit se manifester. Toutefois, il ne s'agit pas d'écrire un roman 'musulman'. Une telle tentative serait aussi peu fructueuse que toutes les autres tentatives de faire de l'art au nom de la religion ou d'une idéologie. En revanche, la topographie mentale et psychique des hommes exposés à une transformation sociale et culturelle constitue un thème important. Dans une société post-musulmane, la spiritualité n'a pas encore sa propre voix."

Agoravox a dit…

Lucien-Samir Arezki Oulahbib
Quelle compatibilité entre islam et démocratie ?


Il faut se rendre à l’évidence, qu’il s’agisse dernièrement du Pakistan, de l’Algérie, on voit bien que l’islam en tant que tel, c’est-à-dire cette loi constitutionnelle par excellence puisqu’elle se veut l’émanation même du divin et sous laquelle l’on ne peut qu’être soumis, ne peut être discuté; ce qui est tout le contraire du régime démocratique moderne qui rime avec séparation des pouvoirs, à commencer le politique du religieux. Dire le contraire revient à professer un islam occidentalisé, amoindri au rang d’une philosophie, ce qu’il n’est pas puisqu’il n’y a rien à interpréter, sinon la manière d’appliquer la loi. On connaît l’objection: ce propos est identique à celui des islamistes, qui n’auraient rien compris à l’islam... donc rien ne prouve l’incompatibilité, et dire le contraire serait islamophobe, voilà où nous en sommes semble-t-il.

La suite ici

BlueKing a dit…

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ces deux articles, lucides et courageux, n'ont pas été du tout du goût des gauchistes cauteleux d'Agoravox.

Naibed a dit…

En effet ! Par contre, les réactions les plus lâches, les plus idiotes, et les plus convenues des brêles gaucho-gnangnans semblent toujours fortement appréciées par les lécheurs de sourates et leurs soutiens les plus barges !

Périclès a dit…

"Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage"
(Périclès).

Continuez !!

Sophie S a dit…

Bonne continuation, Naibed.
Nous avons besoin de gens comme vous.

Cassandre aussi menait un combat solitaire. Et elle n'était ni aimée, ni écoutée, parce qu'elle énonçait des vérités peu agréables à entendre.

On sait comment cela a fini pour ceux qui refusaient de les entendre.

Sophie,

(NB: message envoyé par mail, et reproduit ici avec l'autorisation de l'intéressée)

spqr a dit…

Meilleurs voeux pour la nouvelle année 2008, pour toi et ta famille, et longue vie à ton blog.

Merci pour tes voeux et ton message de Nouvel An. ;-)

"La dhimmitude en action" a dit…

Quand Calmy-Rey veille sur la charia
--------------------------------------------------

Pendant que, petit à petit, nos peuples occidentaux se réveillent, encore à moitié incrédules devant la profondeur de la trahison de leurs "élites" et de leurs "médias", et prennent conscience de l'ampleur de la nocivité de l'islam, et du danger réel que représente l'immigration musulmane, ces mêmes "élites" continuent, de plus belle, à faire de l'irénisme en faveur de cette « nouvelle diversité » que créerait l'islam, avec l'immigration massive de musulmans, tout en stigmatisant la « partie de la population» qui perçoit cela comme une menace !
Et s'empressent de donner des gages aux représentants de cette secte liberticide (ici le secréteire général de l'OIC), lorsque ces peuples indociles prennent des initiatives pour lutter contre les minarets 

À ce secrétaire général de l’OIC qui proposait en décembre dernier de créer un «organisme indépendant permanent chargé de promouvoir les droits de l’Homme dans ses États membres conformément aux dispositions de la Déclaration du Caire sur les droits de l’homme dans l’Islam »
de l’OCI, et « d’élaborer une Charte des droits de l’Homme de l’OCI», ce qui revient à soumettre les droits de l’homme à la loi islamique, la charia, à laquelle la déclaration du Caire fait référence (articles 24 et 25). La charia, qui, en
substance, selon la Cour constitutionnelle turque et la Cour européenne des Droits de l’homme:

* [reflète] fidèlement les dogmes et les règles divines édictées par la religion [et] présente un caractère stable et invariable.
* [est] l’antithèse de la démocratie, dans la mesure où elle se fonde sur des valeurs dogmatiques et est le contraire de la suprématie de la raison, des conceptions de la liberté, de l’indépendance, ou de l’idéal de l’humanité développé à la lumière de la science.
* [tend à supprimer] le rôle de l’État en tant que garant des droits et libertés individuels et organisateur impartial de l’exercice des diverses convictions et religions dans une société démocratique, [puisqu’elle] obligerait les individus à obéir, non pas à des règles établies par l’État dans l’accomplissement de ses fonctions précitées, mais à des règles statiques de droit imposées par la religion concernée.

Et tout cela lors d’un forum lancé par Zapatero peu après les attentats terroristes de Madrid et intitulé « Alliance des "civilisations" »


La suite sur : Quand Mme Calmy-Rey veille sur la charia, perçue comme une menace..

Anonyme a dit…

L’ANNEE 2008 : l’année de l’Unité et de l’Attachement à Israël

Ftouh Souhail de Tunis :

Chers, amis d’Israël,

Tout au long de l’année 2007 vous avez défié la peur, vous avez défié les menaces de ses acolytes du Hamas, du Hezbollah, de l’Iran et de la Syrie. Vous avez choisi le camp de la paix et de la civilité. Vous avez manifesté votre esprit, que le terrorisme n’a pu atteindre.

Je suis très fier de votre noble fermeté, de votre croyance inébranlable en la Terre d’Israël, de votre rejet audacieux de la barbarie islamiste.
Même sous les roquettes des Quassam vous êtes le peuple le plus libre, le plus inflexible et le plus courageux du monde.

Aujourd’hui même, ils continuent à tuer vos filles et fils, mais ils ne sauraient tuer votre espoir indomptable.

En ces journées qui précèdent de nouveaux débats, en 2008, sur le sort de Jérusalem, le peuple juif est sollicité à confirmer l’engagement à préserver l’indivisibilité de la capitale unique d’Israël et à y renforcer la souveraineté juive.

Plus particulièrement, la population juive de Jérusalem est invitée, en cours du nouvel an, à agir en vue de préserver la culture juive de la ville sainte, de garantir l’éducation juive de la jeune génération et de combattre l’assimilation arabe dans la ville. Les habitants juifs de Jérusalem portent aujourd’hui la responsabilité d’assurer la continuité juive dans leur ville. Ils devront trouver des moyens efficaces de rapprocher et de renforcer l’attachement et les liens entre les jeunes juifs et la capitale de l’Etat d’Israël.

Jérusalem, la capitale éternelle et indivisible du peuple juif depuis plus de 3000 ans et à tout jamais, je vous envoie mes voeux les plus chaleureux pour une nouvelle année de bonheur, de sécurité et de prospérité.


L'année 2007 a déjà représenté un défi pour l'Etat d'Israël et le peuple juif. A l'aube de l'an 2008, je sais que notre soutien ferme et solidaire avec le peuple d'Israël nous permettra de surmonter tous les obstacles en perspective.

Ces dernières années, l’Etat d’Israël a été confronté à des décisions difficiles et cruciales. En treize ans, vous avez fait un long chemin, un chemin historique, en direction des Palestiniens. Vous avez pris des décisions difficiles et douloureuses. Vous avez réussi, malgré la douleur, la peine et la crise, malgré la colère, la déception et la frustration de vos compatriotes à préserver votre unité, votre force, votre foi, et votre détermination.


C'est l'heure pour tous les Juifs de s’unir en 2008. Les revendications arabes durant la conférence d’Annapolis, avaient constituées un test quant à votre fidélité à héritage juif sur toute la terre d’Israël et votre responsabilité pour une entraide réciproque afin de garantir l’indivisibilité de votre pays.


Israël est le seul endroit au monde où les Juifs ont le droit et la capacité de se défendre par eux-mêmes. Ce droit et cette capacité doivent être préservés pour garantir la vie, la sécurité et le patrimoine des Juifs partout.


La fin de l’année 2007 impose un temps de réflexion, individuel et collectif. Le peuple juif s'est trouvé placé à tout moment devant des défis existentiels. En 2008 vous devez faire preuve de force, d'unité, d'attachement indéfectible à votre pays. Malgré les difficultés actuelles, l'Etat d'Israël poursuivra sa quête de la paix et remplira, à l'égard de ses citoyens, son devoir de protection et de sécurité.


Les messages d’amitiés, en provenance de l’étranger, ne devront pas cesser de vous soutenir et de vous encourager. Les manifestations de solidarité avec l'Etat d'Israël symboliseront toujours l'attachement du monde entier à votre pays.


Devant les difficultés et les problèmes à l'heure actuelle, nous devons garder à l'esprit que l’année 2008 devra être l’année des réalisations israéliennes : œuvrer pour une hausse de la population juive d'Israël , doubler les efforts de l'immigration et l'intégration des rescapés de la Shoah, soutien aux Juifs originaires des pays musulmans, de l'ex-Union soviétique et d'Ethiopie ; promotion de la langue hébraïque ; vigueur de votre démocratie et préservation d’une culture et d'une société israélienne , devenue très variés par nos frères juifs réunis de 102 pays et parlant 82 langues.
Dans ces temps les amis d’Israël devront aussi, plus que jamais, multiplier les liens avec l'Etat d'Israël et approfondir la connaissance de ce pays et la découverte du patrimoine sioniste. Nous sommes et nous resterons un allié fidèle à Israël dans tous toutes les circonstances.


A la veille de la nouvelle année civile, recevez, vous et les vôtres, mes meilleurs voeux de bonne année. Puisse 2008 être une année de paix, de solidarité et de rassemblement des exilés de votre peuple. Prions ensemble pour des jours meilleurs pour le peuple d’Israël.

Ftouh Souhail de Tunisie

souhaiftouf@hotmail.com

Anonyme a dit…

pardon , une petie faur s'est gilsée dans mon mail.Il finit par " h" et non pas par "f"

mon mail c'est : souhailftouh@hotmail.com

Civilisation de la Dhimmitude a dit…

Traduction par Debriefing.Org d'un excellent article de VDH "The Civilization of Dhimmitude".

En Français: Civilisation de la Dhimmitude
Revue du livre : Eurabia : the Euro-Arab Axis [Eurabia : l’axe euro-arabe], par Bat Ye’or

Extraits : voir ici

IDspin a dit…

Mon commentaire arrive certainement tard et est certainement anachronique. Je m'adresse à Naibed, qui n'arrête pas de tirer sur les musulmans à coup de canons. En tant que musulman français, je me sens plus que concerné. Sachez d'abord que je n'approuve nullement les méthodes fascistes de qui que soit, en particulier venant des "judéo-chrétiens" dont vous vous réclamez, et aussi bien entendu des "musulmans". je mets ces termes importants entre guillemets car un vrai musulman comme un vrai chrétien ou juif n'acceptera jamais l'idée de tuer son semblable. Alors s'il vous plait ne mettez pas dans le mot musulman que ce qui vous arrange. Un dernier point me parait hautement important : en vous prenant aux musulmans, vous contribuez ainsi à élargir le fossé qui existe déjà entre les peuples et qui -rappelons le quand-même- est à l'origine de toutes guerres et les injustices dans ce monde. Alors s'il vous plait, vous qui prétendez être une pacifiste, passez plutôt un message de fraternité à vos lecteurs.

BlueKing a dit…

IDSpin a écrit : "un vrai musulman comme un vrai chrétien ou juif n'acceptera jamais l'idée de tuer son semblable."

Sauf que pour le chrétien ou le juif, le semblable, c'est un autre être humain. Le Décalogue dit "tu ne tueras point". Les évangiles : "tu aimeras ton prochain comme toi-même". On ne trouve rien de tel - bien au contraire, dans le Coran.

Pour le musulman, le semblable, c'est littéralement le *semblable*, autrement dit, ...un autre musulman.

Et encore ! En "terre islamique", dès que le musulman fait mine d'apostasier, ou même est "suspecté de ne pas être un bon musulman", d'atteindre à la Oumma, la communauté des croyants ... « Couic » !

"Point de Bascule" a dit…

En complément à la réponse de Blueking, un très bon article du 19/12/2007 de Helios d’Alexandrie sur l'excellent blog de réinformation canadien sur l'islam Point de Bascule intitulé Les religions n’ont pas toutes le même message : Commentaire sur le christianisme et l’islam


Je renvoie aussi à une de mes interventions sur usenet, à propos d'un fil intitulé : "rendre l'islam illégal reste t'il notre seul choix

Le Chant du Coq a dit…

Toujours sur ce besoin frénétique des musulmans de faire du cinquante-cinquantisme (quand ce n'est pas le jeu de la paille et de la poutre) entre la Bible et le Coran, et en complément de la réponse pertinente et lapidaire de BlueKing sur la notion de l' "Autre", du "semblable" ( [ semblable = être humain ] pour le non musulman, [ semblable = autre musulman ] pour un musulman), un autre excellent point sur le Blog de Gédéon: "le chant du coq" : « Islam-paix-tolérance » : un oxymoron à la mode

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Extraits :
D’autres rétorquerons que la Bible comporte, elle aussi, des passages violents, ce qui est vrai. Répondons à cette objection par deux citations.

Guy Millière : « Lire la Bible, c’est lire un récit, une narration. L’Ancien Testament raconte, par le biais des prophètes, l’histoire mythique du peuple juif et des rapports avec son Dieu. Il y a des épisodes de guerre, il y a du sang, il y a des douleurs aussi. C’est un récit qui mène vers la sortie de la violence, c’est un récit qui parle de justice, de loi, de souffrances, d’amour. Ce sont les Proverbes aussi, le Cantique des Cantiques, le livre de Job… Le Nouveau Testament rajoute quatre narrations du bref séjour du Christ sur terre et parle, lui, d’amour universel…

Pas un texte de la Bible, Ancien ou Nouveau Testament, qui se présente comme la parole de Dieu dictée directement. Pas un seul texte qui soit interprétable comme une incitation à mener la guerre au nom de Dieu, ici et maintenant. (…)

Les chrétiens feront la guerre quelquefois, mais la guerre ne faisait pas partie des prescriptions du Christ, et, lorsqu’elle est survenue, a constitué une violation des paroles sacrées… (…)

Le Coran, lui, n’est pas un récit, et ce doit être dit. Le Coran se présente comme un ensemble d’ordres et de dires émanant de Dieu. La guerre y est une injonction omniprésente. Les fidèles doivent se soumettre et se battre sur le sentier de Dieu, les infidèles doivent être combattus. » [1]
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Général J. G. Salvan : « D’une façon générale, quand les chrétiens ont brimé la femme ou les non-chrétiens, ils ont agi contre la lettre et l’esprit de la Bible. Quand les Musulmans molestent le femme ou les non-musulmans, c’est en appliquant la lettre d’une grande partie du Coran… » [2]

[1] Qui a peur de l’islam ! , Michalon, 2004
[2] Préface au livre d’Ibn Warraq, Pourquoi je ne suis pas musulman, L’Age d’homme, 1999
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire l'intégralité de cette excellente analyse ici